Blue Midlife – et votre vie s’épanouit

Blue MidVoice Episode 10 : Béatrice ROY

Blue MidVoice
Blue Midlife
Nancy
catherine BARLOY
Béatrice Roy
Entreprenariat
Accompagnement emploi
bilan de compétences

L’épisode est en ligne :

🤩Nouvel épisode de podcast disponible !

Dans l’épisode de podcast d’aujourd’hui, mon invitée est Béatrice ROY.

Je connais Béatrice depuis le début d’année 2023 grâce à la Bold Open Database qui réunit des femmes entrepreneures à travers le monde. En parcourant cette base de données, j’ai trouvé le profil de Béatrice inspirant 🤩 au niveau expériences mais aussi du côté de l’accompagnement à l’emploi alors je l’ai contactée et l’audace m’a permis de faire une très belle rencontre. 

🤝 Béatrice a lancé BEATRICE ROY RECRUTEMENT & CONSEILS en 2020 et elle accompagne la rencontre des entreprises et des individus, avec un focus sur les métiers de l’ingénierie industrielle, scientifique et technique.

Dans cet épisode, vous découvrirez de nombreux conseils notamment au niveau du positionnement, de l’écosystème dans lequel on évolue, des doutes qui peuvent nous assaillir et de notre flexibilité en tant qu’entrepreneur.

🎙️Voilà je vous laisse découvrir Béatrice, son parcours, son projet et également ses conseils pour les futurs entrepreneurs et je vous souhaite une bonne écoute 🎧

Dites-moi en commentaires quelles pépites ce podcast vous a transmises : j’ai hâte de vous lire 📖

En voici la retranscription et les liens associés :

Bonjour, je suis Catherine BARLOY, coach en bilan de compétences pour Blue Midlife. Après des années comme chef de projet dans la recherche clinique, je suis devenue coach et je vous accompagne pour trouver VOTRE voie professionnelle dès maintenant. Bienvenue sur ce podcast où je partage avec vous, seule ou avec mes invités, des conseils, des expériences, du coaching dans la bonne humeur. Alors on est parti pour l’épisode du jour.

//

Bonjour à tous et bienvenue sur l’épisode numéro 10 du podcast Blue MidVoice où je reçois en interview Béatrice Roy.

Mais avant de vous parler de Béatrice,

Je voudrais remercier Isabelle et Dominique qui m’ont laissé des commentaires sur Facebook confirmant que les sujets que j’aborde leur permettent de voir les choses autrement ou d’apprendre à connaître certains outils de coaching. En parallèle de LinkedIn où je partage avec les lundis, mercredis et vendredis, je suis présente 7 jours sur 7 sur Instagram ou Facebook si vous préférez. Je partage tout ce que j’ai appris et qui m’a permis d’avancer au fil des années. Je vous permets ainsi de gagner du temps 😊 Cherchez Blue Midlife sur ces réseaux et vous m’y trouverez.

Et surtout laissez moi des commentaires, ça m’encourage à continuer et à m’améliorer.

Donc nous sommes partis pour l’épisode du jour : j’accueille Béatrice Roy. Alors j’ai connu Béatrice grâce à la Bold Open Database qui réunit des femmes entrepreneures à travers le monde au sein d’une base de données ouverte et collaborative. J’ai donc parcouru cette base de données en cherchant des entrepreneures qui s’étaient lancées ces dernières années. J’ai trouvé le profil de Béatrice inspirant au niveau expériences mais aussi du côté de l’accompagnement à l’emploi alors je l’ai contactée un peu au culot, car je n’avais jamais fait cela avant et l’audace paie (petit clin d’œil par rapport à ce que Béatrice va nous partager) et oui, l’audace qui nous permet de sortir de notre zone de confort et de faire de très belles rencontres 😊. Voilà je vous laisse découvrir Béatrice, son parcours, ses projets et également ses conseils pour les futurs entrepreneurs et je vous souhaite une bonne écoute :

Catherine BARLOY

Bonjour Béatrice.

Béatrice ROY

Bonjour Catherine.

Catherine BARLOY

Comment allez-vous ?

Béatrice ROY

Très bien. Merci beaucoup.

Catherine BARLOY

Merci d’être là sur ce podcast pour partager avec moi et avec nos auditeurs tous vos conseils concernant l’entrepreneuriat. C’est vraiment une chance que vous nous donnez. Je vais dans un premier temps vous laisser vous présenter et présenter ce que vous faites.

Béatrice ROY

D’accord. Et également merci, merci Catherine, d’avoir pensé à moi, d’avoir rebondi sur mon profil et de m’avoir invitée pour ce podcast, c’est une première et j’en suis ravie. Pour me présenter, j’habite à l’heure actuelle dans les environs de Nice et j’ai effectivement lancé ma propre structure il y a maintenant un peu plus de… Enfin, il y a bientôt trois ans puisque c’était fin 2020. Et donc, j’ai créé une société qui s’appelle Béatrice Roy Recrutement et Conseil. Donc, tout est dit, en quelque sorte. Le recrutement, c’est mon ADN. J’ai découvert ce métier il y a déjà plus de 30 ans et c’est vraiment quelque chose dans lequel je m’épanouis toujours. Le côté à la fois cet aspect humain, la dimension, la curiosité, l’investigation qu’on retrouve dans le métier de recruteur, de chasseur de tête. Le côté business également, cette recherche de performance et de services d’accompagner l’entreprise. J’ai un parcours qui est très orienté dans le domaine du recrutement, d’où la création naturellement d’une société autour de cette activité où j’accompagne les entreprises dans leurs projets de recrutement, tout ce qui va être sourcing et qualification, recherche de profils, sourcing et qualification et proposition d’une sélection de candidats et candidates en vue d’une embauche.

Béatrice ROY

La partie « Conseil » s’adresse à la fois au niveau des entreprises. Ça va être du conseil par rapport à une méthodologie de recherche d’emploi. Je peux intervenir pour auditer leurs façons de recruter, voir s’il y a de meilleures structures, organisations, méthodes à mettre en place pour simplifier, pour être plus efficace. Je peux également former des équipes en interne. Et puis, une offre également auprès de l’individu. Donc, toute personne en poste ou en transition professionnelle qui est en recherche d’un meilleur alignement, d’un meilleur épanouissement, qui a envie de rencontrer plus précisément ses valeurs dans l’entreprise. Et donc là, je vais intervenir sur un accompagnement, une clarification, une émergence et une clarification du projet. Et puis ensuite, tout l’accompagnement sur le terrain pour le déploiement du projet avec les différents outils et techniques de recherche d’emploi, faire sa communication liée à un emploi au travers du CV, du pitch, la lettre de motivation, s’entrainer pour les entretiens, savoir explorer également son marché, déployer son réseau, ce genre de choses également.

Catherine BARLOY

Juste une question par rapport aux entreprises, vous faites du démarchage ou vous êtes connue par le bouche à oreille ?

Béatrice ROY

Non, je n’ai pas encore une telle notoriété. Même si j’exerce dans le recrutement depuis un certain nombre d’années. Je me suis positionnée sur une niche. Moi, je suis basée dans les Alpes maritimes, je rayonne France entière puisque dans mes activités de recrutement, je suis toujours intervenue au niveau national. Je garde ce territoire, je suis spécialisée en industrie. En revanche, j’ai une spécialisation sur tout ce qui va être lié à l’ingénierie industrielle, que ce soit à la fois les métiers de l’industrie, les profils de techniciens et d’ingénieurs dans les différentes spécialités ou que ce soit des entreprises dans l’industrie, avec des postes qui peuvent être sur des fonctions de support ou autres. J’ai cette spécialité et sur la conquête commerciale, sur la recherche d’entreprises, je fais de la prospection classique. Je cible les entreprises et je les approche via LinkedIn ou après, ça peut être aussi par une prospection téléphonique. J’essaye d’être présente sur des événements, des salons. Ensuite, il y a eu du bouche à oreille qui a eu lieu, certains de mes clients m’ont recommandée referencée. C’est un peu de cette manière que ça s’est passé pour l’obtention, pour le développement de mon portefeuille commercial.

Catherine BARLOY

Avant de vous lancer, vous avez suivi des formations ?

Béatrice ROY

Pas spécifiquement. Moi, au départ, j’ai eu une formation d’école de commerce, donc j’avais une dimension business, même si je ne l’avais pas obligatoirement totalement mise en pratique dans mon quotidien. Je n’ai pas suivi de formation spécifique. Je me suis lancée en étant pas mal entourée d’amis. C’est un peu l’auberge espagnole, chacun ayant sa spécialité. Par exemple, j’ai une amie qui est dans la communication, c’est elle qui s’est occupée de mon site web. Sur la relecture, j’ai fait relire mes différents textes à pas mal de personnes de mon entourage. J’ai un ami qui est dans l’informatique, donc toute la partie SEO, c’est lui qui s’en est occupé. Il y a eu toute cette dimension un petit peu collégiale qui s’est déroulée, mais je n’ai pas suivi, à proprement parler, un cursus de créateur d’entreprise avec les différentes méthodologies. En revanche, j’ai consulté un certain nombre de newsletters, j’ai écouté aussi des podcasts sur le parcours de création d’entreprises, pour avoir un peu une to-do list et baliser le parcours.

Catherine BARLOY

Donc, vous vous êtes lancée seule, mais accompagnée par votre tribu amicale qui a fait…

Béatrice ROY

Un écosystème bienveillant. Je trouve qu’il y a une part essentielle. Après, tout dépend comment on travaille. Moi, je travaille seule et c’est aussi quelque chose que j’apprécie. J’ai un côté assez indépendant, mais le fait de savoir qu’on a des relais autour de soi, savoir qu’on a des personnes avec lesquelles on va pouvoir échanger et qui seront capables de renvoyer quelque chose à la fois de très transparent, mais en même temps, quelque chose aussi de chaleureux et qui va pouvoir nous rebooster. Et ça, c’est essentiel.

Catherine BARLOY

C’est vrai que quand on a des échanges constructifs et bienveillants, ça booste également au quotidien. Quand il y a des périodes peut-être un peu plus down, avoir une revue objective, c’est bien aussi. Ça évite de faire fausse route ou d’oublier une partie du business qu’on aurait pu laisser de côté en se disant « Ça, je ferai ça plus tard. » Mais peut être que c’est le moment de se lancer.

Béatrice ROY

Oui, parce qu’ immanquablement, on fait des choix. On a des préférences. Il y a des sujets sur lesquels on va être plus ou moins à l’aise et donc qu’on peut avoir tendance à privilégier. Sans doute aussi, on peut avoir tendance à rester un peu dans sa zone de confort. Et de ce fait d’avoir des personnes en face qui croient en nous et qui aussi nous challenge, ça permet de sauter le pas et d’y aller.

Catherine BARLOY

C’est vraiment important, en fait, ce rôle support de l’entourage, qu’il soit social ou amical ou même simplement des connaissances par réseau ou des choses comme ça, mais simplement pour trouver des personnes qui ont la même énergie que nous. Vous venez de dire que vous travaillez seule. Par rapport au parcours que vous avez suivi, est ce que vous avez rencontré des difficultés ? Comment est ce que vous avez pu les surmonter dans ce cas-là ?

Béatrice ROY

Depuis la création de l’entreprise ?

Catherine BARLOY

Oui.

Béatrice ROY

Ça s’est fait de façon assez fluide, alors que je suis plutôt d’un tempérament anxieux et que j’ai mis du temps, justement, à me lancer dans l’entrepreneuriat, alors que c’était une aspiration de longtemps. À partir du moment où j’ai sauté le pas, ça a été relativement fluide. En y réfléchissant, je n’ai pas le sentiment d’avoir rencontré des difficultés majeures. En plus, je suis d’un tempérament à être dans l’action, donc sans doute aussi que les difficultés, pour moi, font partie du quotidien et on est là, justement, pour les dépasser. Tout ce qui a été se faire connaître, approcher des entreprises, présenter des services auprès des entreprises, décrocher des contrats, tout ce genre de choses, honorer les contrats, être capable de trouver les candidats adaptés. Tout ça, ça a été assez fluide, j’ai le sentiment. La partie sur laquelle je suis moins à l’aise, c’est toute la partie administrative. Là, je peux dire que la première déclaration de TVA et la deuxième d’ailleurs, ont été assez délicates. Loin de moi l’idée de dire que l’entrepreneuriat est un chemin parsemé de roses et de réussite. Comme vous disiez tout à l’heure, il y a des moments avec, des moments où on est plus ou moins en phase, où on va croire plus ou moins en soi.

Béatrice ROY

Justement, c’est d’être capable aussi de se connaître, de jouer avec soi, d’avoir un comportement écologique en quelque sorte et de savoir respecter ses limites, reconnaître ses valeurs et en quelque sorte, accompagner ces moments de down pour mieux remonter ensuite. Savoir que oui, effectivement, il y a des hauts, il y a des bas. Certains jours, on sera plus ou moins performant. Voilà, certaines fois, ça va bien matcher au niveau du commercial. Et puis d’autres fois, non. C’est la vie des entreprises.

Catherine BARLOY

Ce que j’entends, c’est par rapport à votre caractère qui peut être anxieux, vous avez réussi à déjouer votre cerveau et à faire des actions de façon à lui dire petit pas par petit pas, de toute manière, j’avance et puis on apprend au fur et à mesure.

Béatrice ROY

Oui, tout à fait. Et en plus, chez moi, l’action est le remède. La phrase n’est pas de moi d’ailleurs, c’est pour ça que je ralentis en la disant. C’est un des membres de l’école du recrutement, Mohamed, qui fait des punchlines et entre autres, c’est l’action est le remède. Donc l’action est le remède par rapport au manque de confiance, par rapport aux doutes. Et dans mon cas, oui, j’ai une énergie assez forte. J’ai une grosse puissance de travail, donc je suis capable de faire des journées, des semaines assez intenses, d’abattre du travail. Et c’est en faisant que je me rassure, je pense, dans une certaine mesure et que je construis en même temps.

Catherine BARLOY

On construit au quotidien notre projet et on le voit avancer seulement quand on se retourne et qu’on se dit « Oui, j’ai déjà fait tout ça.»

Béatrice ROY

Oui, c’est exactement ça. J’essaye malgré tout. Enfin, j’essaye, je le fais d’ailleurs. J’ai un suivi quasiment quotidien de mes indicateurs avec des tableaux, justement, pour savoir où j’en suis en termes de réalisations. Donc, de ce côté là, j’ai fait en sorte d’être le plus organisée possible. Donc, ce qui est que cette avancée, je suis capable de la mesurer, mais tout à fait. C’est vrai que quand on fait le retour en arrière, c’est à ce moment là qu’on se rend compte de l’avancée et du côté un peu majeur des avancées qu’il y a pu avoir.

Catherine BARLOY

Oui, ça me fait une belle transition par rapport aux avancées. Là, si vous vous posez et puis que vous vous retournez, quels ont été les plus beaux moments de ces premières années ?

Béatrice ROY

Les plus belles réussites ont été jusqu’à présent côté recrutement, sans doute parce qu’elles sont plus significatives. Là, c’est les signatures des premiers contrats, les premiers placements qui sont effectivement de très grande satisfaction. La capacité aussi à diversifier les activités, puisque j’interviens sur cette dimension entreprise en tant que cabinet de recrutement. J’ai également des activités, en accompagnement à la recherche d’emplois en direct, mais également via des prestataires. Là où je suis amenée à rencontrer des personnes différentes, à les aider à réfléchir sur certains sujets. J’ai eu également des activités en conseil en entreprise. C’était de se dire « Tiens, j’ai été capable de construire tout ça. J’ai aidé ces personnes. » Certaines fois, il y en a qui me rappellent. Je ne sais plus, je crois que c’était juste avant ou après Oui, juste avant Noël. Il y a une personne qui m’a rappelée et je crois que c’était un an avant où je lui avais refait son CV et son profil LinkedIn. Et là, il m’a rappelée pour me dire « Mon Béatrice, j’en profite, c’est la fin d’année. » Donc, déjà, les vœux classiques. Mais pour vous dire « Je démarre très prochainement un nouveau poste.» Et sachez que vous avez contribué à cette réussite. Donc, voilà, ça, c’est vrai que ce sont des moments de satisfaction intense. Et puis après, oui, la réussite matérielle aussi, le fait d’atteindre des objectifs et d’avoir une société qui fonctionne et qui est rentable. Je crois que c’est ce que je mettrais dans les principales satisfactions.

Catherine BARLOY

Ça permet de parler trois kiffs par jour, mais simplement savoir aussi apprécier ce qu’on a fait bien. Ça permet aussi de poser les choses, de construire des fondations stables aussi en se disant « Voilà, ce sont mes briques sur lesquelles je construis mon entreprise dans le temps.»

Béatrice ROY

Oui, tout à fait. À la fois d’avoir cette gratitude par rapport à ce qu’on a fait et puis d’être capable d’identifier ce dont on dispose et ce qu’on est capable de mettre en place, de déployer et ce qu’on a déjà réussi.

Catherine BARLOY

Là, par rapport à l’évolution de votre entreprise, vous n’avez pas besoin de travailler en tant que salarié. Vous êtes totalement à 100 % à votre compte ou comment ça se passe ?

Béatrice ROY

Quand j’ai démarré, j’étais encore accompagnée par Pôle emploi. J’avais encore des droits. Les premiers mois, ça a duré un certain temps. Les premiers mois, il y avait une compensation qui était faite. Mais là, ça s’est terminé en septembre de l’année dernière. Là, effectivement, je suis uniquement à mon compte et je ne vis que sur ce que je fais, ce que je génère comme chiffre. Là, pour l’instant, ça fonctionne, même si le début d’année est un peu plus lent que l’année dernière. C’est un petit peu plus long à se mettre en route. Mais comme vous le dites, si jamais je me rendais compte que l’activité n’est pas suffisante, à ce moment là, je pourrais tout à fait envisager un emploi en salarié en parallèle. Je pense que je serais amenée à étudier les différentes formules.

Catherine BARLOY

Ça permet d’être adaptable et de pouvoir gérer le quotidien de façon souple et détendue.

Béatrice ROY

Oui, c’est vrai que c’est un point qui est important. Être indépendant, c’est vraiment quelque chose qui donne, à mon niveau, une liberté énorme. C’est le fait d’avoir la main sur son emploi et du temps, de pouvoir travailler d’où on veut, d’organiser son rythme, de faire les choix en son âme et conscience, sans obligatoirement en référer à une direction commerciale ou une direction générale qui peut avoir des avis et une stratégie avec laquelle on ne sera pas forcément en accord ou qui pourra être un peu plus avec moins de finesse, moins de cas particuliers. C’est vrai que c’est une immense satisfaction de construire aussi, de se dire « Voilà, tout ça, c’est moi qui le fais. Je vais au contact de mes clients et leur satisfaction, c’est moi qui y contribue à ma manière. » Même si dans le recrutement et dans l’accompagnement, tout est un travail d’équipe. On sait que c’est la rencontre des trois. Au delà de toute cette liberté, il y a effectivement toujours cet élément financier à avoir en tête et de rentabilité. Donc ça, c’est vrai que c’est important d’être capable à la fois de l’avoir en tête, mais aussi d’être capable, par moments, de s’en affranchir.

Béatrice ROY

Parce que si on a la boule au ventre tous les jours en se disant « J’ai pas fait mon chiffre, j’ai pas fait mon chiffre », ça nuit un peu à l’efficacité. C’est d’être capable de se faire confiance également, de dire « Tu l’as fait, donc tu vas pouvoir le refaire, ça va continuer. Regarde par quoi tu es passé, regarde ce que tu as mis en place, tu trouveras des solutions, tu sauras rebondir. Donc voilà, c’est d’être capable d’avoir malgré tout en tête cet impératif financier qui est le nerf de la guerre, il faut pas se leurrer, mais aussi que ça ne soit pas quelque chose d’ oppressant et d’inhibant.

Catherine BARLOY

Oui, pour garder l’efficacité comme vous disiez. Et puis moi, j’ai le côté créatif qui pourrait être vite mis à mal si j’avais cette boule au ventre au quotidien. Et par rapport à ce que vous dites, en fait, j’entends efficacité, j’entends organisation. Vous avez parlé des tableaux de suivi que vous aviez au quotidien, Vous avez d’autres routines, d’autres choses que vous avez mis en place par rapport à votre travail quotidien, à votre suivi ?

Béatrice ROY

Je suis naturellement hyper organisée. Le terme n’est pas très élégant, mais quand j’étais en entreprise, je disais en plaisantant, je suis une machine de guerre. Le fait est, tout est hyper organisé, structuré. Mes dossiers sont suivis, même si je reste sur quelque chose d’assez frugal en même temps. Je n’ai pas fait d’investissement majeur au niveau de l’organisation, des différents outils et autres. Je fonctionne avec un pack office tout simple, mais j’ai des tableaux de suivi par rapport à la facturation et au prévisionnel qui me permet de suivre le chiffre d’affaires. J’ai également des tableaux pour suivre les différents postes sur lesquels je travaille et mon organisation. Et ensuite, j’ai surtout un agenda. Et là, tout est organisé et structuré avec des temps d’organisation et des temps qui sont dédiés à telle et telle mission. Ça, c’est quelque chose que j’essaye de faire évoluer au quotidien. J’ai une grosse puissance de travail et je fais partie de ces personnes qui aiment travailler. Je suis globalement plutôt laborieuse. Ça a du bon et du moins bon. J’essaye d’être vigilante par rapport à mon organisation parce que je peux avoir tendance à me surcharger et je peux avoir tendance à switcher d’une tâche à une autre.

Béatrice ROY

Ça, j’ai déjà fait une première remise à niveau sur fin d’année dernière parce que je m’étais rendu compte que j’avais tendance à me disperser entre les différentes activités. Là, j’essaye d’organiser le planning en ayant des journées dédiées aux différentes activités. Dernièrement aussi, j’ai lu un livre sur l’organisation. Évidemment, le nom m’échappe totalement. Ce sont deux Américains qui ont écrit ce livre. L’idée, c’est on fait un focus sur l’objectif de la journée. Il y a un objectif majeur dans la journée et il y aura quelques tâches annexes. On se concentre sur cet objectif majeur. J’essaye de faire ce genre de choses, de faire ressortir un objectif majeur dans chaque journée et en sachant que d’autres tâches vont se greffer autour, ce qui peut permettre d’éviter la dispersion. Ensuite, je recadre et j’adapte. Mais voilà, c’est globalement assez organisé et structuré. Je connais mon planning de semaine. Je sais quand je démarre le lundi matin quelles vont être mes différentes tâches, mes différents rendez vous et je garde toujours un peu de disponibilité dedans pour réintégrer d’autres tâches ou éventuellement, je les ferai glisser sur la semaine d’après.

Catherine BARLOY

Le terme « machine de guerre » m’a parlé totalement parce que c’est un ancien job. Moi, c’était le mode rouleau compresseur.

Béatrice ROY

C’est un peu la même image.

Catherine BARLOY

J’aime beaucoup tous les process. Là, juste avant qu’on ne se parle, j’étais en train de me faire un petit process par rapport à la gestion des podcasts avec chaque étape et la gestion de l’emploi du temps. Oui, j’aime beaucoup aussi mettre des plages. J’aime bien organiser comme ça. Sinon, je m’éparpille aussi.

Béatrice ROY

Typiquement, côté recrutement, il y a certaines activités qui peuvent prendre énormément de temps. Quand on commence à aller rechercher des profils, on se met à rechercher, puis un profil en amène à un autre, etc. Et alors qu’on pensait ne consacrer qu’une heure, on peut se retrouver dessus trois heures après. C’est vrai que par rapport à ça, le fait d’avoir des gardes de fous, en quelque sorte, est un outil.

Catherine BARLOY

Oui, je l’entends complètement. J’avais lu un petit livre d’ailleurs sur la gestion du temps qui s’appelait La 25ème heure, qui était très enrichissant au niveau trucs et astuces, mais surtout aussi philosophie, par rapport à la gestion d’un ou plusieurs objectifs par jour, mais pas trop. Ça fait partie des livres. Quand on se lance en tant qu’entrepreneur, je pense que ça peut être une bonne lecture.

Béatrice ROY

Oui, de toute façon, c’est important de s’inspirer de ce qui existe déjà, parce qu’ immanquablement, ce qu’on fait, d’autres personnes sont déjà passées par là.

Béatrice ROY

Ont déjà mis en place des… Je pense qu’à l’heure actuelle, on n’invente plus systématiquement grand chose. Il y a déjà suffisamment de choses qui existent. Ce qui est important, c’est surtout de s’inspirer. Si certains ont des tips ou autres, autant en profiter. Dans cette veine d’ailleurs, je suis surtout une fan de podcasts, donc j’en écoute à profusion. Les podcasts et les newsletters sont une grande source d’inspiration et d’organisation également.

Catherine BARLOY

Vous auriez quelques noms à nous conseiller ?

Béatrice ROY

Un des premiers podcasts que j’ai écoutés, en dehors, c’était Philosophie sexy de Marie Robert, qui est prolixe puisqu’elle a à côté de ça aussi un compte Instagram. Elle parle de philosophie au quotidien. C’est toujours très inspirant. Sur des côtés plus business, un des blogs que j’avais découvert, c’est The B Boost. Celui là, je l’ai un peu moins écouté. J’ai beaucoup apprécier le podcast de Marianne Asseye, qui m’a coachée également fin d’année dernière, qui est tournée dans l’entrepreneuriat au féminin. Women empowerment school. Il y a eu La petite voix. Je vais piocher un peu au fur et à mesure, selon les sujets qui m’intéressent ou les personnes que j’ai envie d’écrire. Et là, de ce côté là, après, j’ouvre la porte parce que pareil, je vais rebondir sur un autre podcast qui va m’emmener vers un autre podcast, etc.

Catherine BARLOY

Oui, je trouve que c’est un moyen simple d’apprendre des choses, qu’on peut faire d’autres choses en même temps.

Béatrice ROY

Oui, tout à fait. Et puis, je trouve que c’est comme dans les livres où on découvre quelque chose de nouveau et dans les livres ou les séries, mais peut être que j’ai plus le réflexe livre, on va découvrir quelque chose de nouveau et on peut s’en inspirer et l’adapter. Et puis, le témoignage des autres, je trouve toujours une source d’enrichissement et de sérénité aussi.

Catherine BARLOY

Ça donne l’inspiration et puis, il y a des choses qui vont résonner. Peut être pas tout, mais une phrase comme ça, au détour d’une conversation qui rallumera une flamme.

Béatrice ROY

Tout à fait, qui va éclairer. Parce que par rapport à des problématiques qu’on peut traverser et sur lesquelles seule, on peut avoir tendance à boucler et à culpabiliser. Et là, quand c’est présenté par quelqu’un d’autre, on se rend compte qu’on n’est pas la seule à ressentir, à traverser cet état de fait. Déjà, ça lâche la pression et ça permet de voir aussi ce que les autres ont pu déployer par rapport à ces situations, par rapport à ces difficultés.

Catherine BARLOY

Oui, tout à fait. On arrive à la fin de cet entretien et par rapport à une petite phrase de conclusion, est ce qu’il y a une phrase qui vous motive au quotidien ou qui vous a portée ?

Béatrice ROY

C’est une phrase que j’utilisais quand j’étais en entreprise, quand on travaillait en équipe. On était une équipe recrutement et on avait un peu, c’était un peu notre gimmick, c’était de l’audace, de l’audace, toujours de l’audace, encore de l’audace. L’audace, peut être un peu moins maintenant, quelques années en arrière, c’était un peu la qualité, l’état d’esprit à mettre en avant, à avoir. Je pense que ça colle bien. J’ai un côté à la fois assez structuré, mais en même temps, un côté un peu en dehors des sentiers battus où je n’ai pas hésité à contourner, à essayer d’autres formules, à me lancer sur des sujets un peu différents. Donc, je trouve que ça booste. Et puis le fait « On y va, on y croit », c’est basique, pas une grosse poésie. On pourrait croire que j’ai fait l’armée.

Catherine BARLOY

Mais le « On y va, on y croit. On retrouve quand même votre parcours de «Je fais des actions pour que mon esprit, pour que mon cerveau y croit derrière.» Et il arrive aussi.

Béatrice ROY

Voilà. Oui, mais le fait aussi que c’est dans l’action qu’il y a cette concrétisation et cette confirmation, en quelque sorte.

Catherine BARLOY

Béatrice, merci beaucoup pour tous ces partages. Merci pour votre temps. Et juste une dernière question. Si des personnes qui nous écoutent souhaitent vous contacter, comment peuvent-elles le faire ?

Béatrice ROY

J’ai un compte LinkedIn sur lequel je suis facilement accessible. Sinon, j’ai mon propre site web, Beatrice Roy recrutement et conseil. Ensuite, pour tout ce qui est de mes coordonnées, coordonnées téléphoniques et coordonnées mail, elles seront dans le lien du podcast ou est ce que je les ai… Voilà, donc je n’ai pas à les indiquer là tout de suite maintenant. Je suis tout à fait réceptive à tout type de contact ou d’échange, que ce soit par rapport à un projet de recrutement ou par rapport à une reconversion professionnelle ou autre, soit c’est quelque chose sur lequel j’aurai les compétences et la disponibilité, mais si je ne les ai pas, je fais toujours le lien vers d’autres personnes. Donc, je suis réceptive aux différentes demandes du contact.

Catherine BARLOY

Merci beaucoup Béatrice. Bonne fin de journée et à bientôt.

Béatrice ROY

Merci. Merci beaucoup Catherine. Merci beaucoup pour cette invitation et ce moment. Et à très bientôt, j’espère.

L’épisode de podcast est terminé.

Je suis très contente de ce moment partagé avec Béatrice. Cela nous a permis de nous rencontrer et de mieux nous connaître. Alors j’ai gardé différents points de notre échange et notamment le fait de se positionner sur une niche, de s’appuyer sur un écosystème bienveillant, d’agir malgré les doutes et d’être flexible, mais c’est un tout petit aperçu de ce Béatrice nous a partagé.

Comme d’habitude, dites-moi en commentaires ce que vous avez gardé, vous, comme phrases qui vous ont marqué et

Je vous donne rendez-vous vendredi prochain pour un épisode solo sur le thème Dépasser ses peurs. D’ici là, très belle semaine et à très bientôt.

//

Si vous êtes resté jusqu’à la fin de ce podcast, sachez que j’organise un concours : pour cela, il vous suffit de laisser un commentaire sur apple podcast ou spotify et de m’envoyer la copie d’écran de ce commentaire sur l’adresse contact arobase bluemidlife.fr car nous ne savons pas qui nous met un commentaire. Tous les 8 podcasts, je ferai un tirage au sort pour offrir à une personne 1 heure de coaching dédiée à ses objectifs professionnels. A très bientôt

Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas à le liker, à le partager, à mettre 5 étoiles sur votre plateforme d’écoute préférée et je vous souhaite une belle semaine.

Vous pouvez joindre Béatrice ici :

Site internet https://www.beatrice-roy.com/

Instagram https://www.instagram.com/beatrice.roy_r.c/

 Linkedin https://www.linkedin.com/in/b%C3%A9atriceroy/

Téléphone : +33(0)622113596

Email : me@beatrice-roy.com

Commentaires

Laisser un commentaire